Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Économies

Transferts de fonds des Tunisiens à l’étranger : Hausse de 10% en 2022

Les transferts de fonds des Tunisiens à l’étranger se sont élevés à 9468,4 millions de dinars en 2022 contre 8617,8 millions de dinars en 2021, soit une hausse de 9,9%, selon un document publié par l’Office des Tunisiens à l’étranger (OTE) sur l’évolution des transferts de fonds des Tunisiens à l’étranger pour les années 2021 et 2022.

Ces transferts ont augmenté de 14,6% au premier trimestre pour atteindre 1928,7 millions de dinars au cours des trois premiers mois de 2022 et ce, par rapport au premier trimestre de 2021.

Au deuxième trimestre de l’année dernière, ces transferts ont augmenté de 17,4%, atteignant 1928,7 millions de dinars contre 1872 millions de dinars durant la même période de 2021.

Au troisième trimestre, les transferts de fonds de la diaspora tunisienne ont également augmenté de 2,9% pour atteindre 3193 millions de dinars après avoir été de l’ordre de 3104 millions de dinars en 2021, tandis qu’au quatrième trimestre de 2022, une hausse de 9,9% a été enregistrée atteignant 9468 millions de dinars contre 8617 millions de dinars durant la même période de 2021.

Le directeur général de l’OTE, Mohamed Mansouri, avait déclaré à l’agence TAP en septembre dernier, que les Tunisiens à l’étranger sont la première source de devises pour l’économie tunisienne signalant que jusqu’à fin juillet 2022, les transferts ont atteint 5.000 millions de dinars, soit une augmentation de 640 millions de dinars, par rapport à la même période en 2021.

Selon le responsable, ces transferts, qui ont assuré 20% de la réserve nationale en devises, ont permis de couvrir la dette extérieure au cours des sept premiers mois de 2022 et ont dépassé les revenus du secteur touristique au cours de la même période de 2022.
Mansouri avait souligné que l’OTE cherche actuellement à orienter ces transferts financiers, généralement exploités dans les secteurs du logement, des services et au soutien des familles des expatriés, vers l’investissement dans les secteurs productifs, ce qui contribuerait à créer de la richesse et à développer l’économie nationale.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page