Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Économies

Trois banques tunisiennes remportent le prix Green Bank au World Energy Congress 2022

Tunis a abrité une nouvelle édition du World Energy Congress qui s’est tenue sur le thème “Banque durable et accès à la finance verte pour les PME et BEF”. L’événement a vu la participation d’experts de Tunisie et de plus d’une quinzaine de pays.

Cette journée a été également l’occasion de célébrer les banques qui ont contribué le plus à l’avancement de la cause climatique en Tunisie. Le prix Green Bank a été ainsi attribué à trois banques de la place: Amen bank en première place suivie par Attijari bank et l’UBCI.

Mariem Garram, cheffe du département des financements extérieurs, en charge des lignes de crédit à l’Amen bank, a indiqué à Managers que la banque disposait depuis 2009 d’une ligne de crédit de la Banque mondiale pour financer les projets de l’efficacité énergétique, de la cogénération, de la trigénération et de la dépollution. “Dans le cadre de ce programme, nous avons affecté un montant total de 20 millions de dollars”, a-t-elle ajouté.

La banque a également bénéficié de la ligne Sunref mis en place par l’Agence française de développement. “Nous avons affecté la totalité de la ligne de 10 millions de dollars en un temps record”, a souligné Garram.

Cette ligne a permis à la banque de financer 11 projets en 2021 d’une enveloppe totale de 10 millions d’euros. Entre 2019 et 2021, en revanche, le montant total des financements débloqués par la banque atteint les 55 millions de dinars dont les deux tiers ont été dédiés aux projets d’efficacité énergétique, cogénération, trigénération, nous informe Seif Radhouani, responsable restructuration financière au sein de la banque. Le responsable à la banque a indiqué que malgré l’épuisement des lignes étrangères, l’institution financière a continué à financer ce type de projets. La banque a fait bénéficier deux projets de création de champs solaires de 1 MW à Sidi Bouzid et à Gabès du programme de prise en charge par l’État de la marge bancaire. Les deux projets ont été ainsi financés au taux du marché monétaire.

Mehdi Farhat, responsable des lignes spéciales de financement à l’UBCI, a indiqué de son côté que la banque est l’une des rares institutions financières à financer les projets de dépollution. “Nous avons dans ce cadre un client qui avance dans son programme d’efficacité énergétique et de dépollution. Nous avons sur ce seul dossier décaissé 1.2 million de dollars pour le recyclage des eaux et la dépollution”, a-t-il indiqué à Managers.

Le responsable a également indiqué que l’UBCI pourrait accompagner de grands groupes dans le remplacement de leur flotte de bus et voitures utilitaires par des véhicules électriques. La banque œuvre aussi sur deux deals sur l’autoconsommation électrique. Les deux projets, d’une production de 4 à 4.5 MW chacun, vont nécessiter un financement de 20 millions de dinars par projet.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page