Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Économies

Le secteur des composants automobile a exporté pour 2,5 milliards d’euros en 2021

La Tunisie s’emploie à développer davantage le secteur des industries électroniques en augmentant les investissements dans le secteur des composants automobiles et aéronautiques et la fabrication d’appareils électroniques.

Selon les derniers chiffres et indicateurs disponibles, le secteur des composants automobiles en Tunisie a enregistré des  résultats significatifs au cours de l’année 2021, la valeur de ses exportations atteignant l’équivalent de 2,5 milliards d’euros.

Le secteur des industries mécaniques et électriques a, lui non plus, n’était pas en reste, affichant une progression de  20 %, de  ses exportations  qui dépassent ainsi les 7 milliards d’euros en 2021.

Ces données et chiffres reflètent la bonne position de la Tunisie à l’étranger et la compétitivité de ses entreprises  exerçant  dans le secteur, qui orientent 95% de sa production vers l’exportation totale.

Comme l’avait indiqué le responsable de la gestion de l’Autorité tunisienne des investissements, Mohamed Ouertatani,  dans un précédent entretien avec African Manager, ces chiffres confirment que la Tunisie est capable d’attirer des investissements et de capter  des investissements dans de nombreux domaines.

D’après le s données fournies par le ministère de l’industrie et de l’énergie, la Tunisie vise à porter la valeur des exportations du secteur des composants automobiles  à 13,5 milliards de dinars d’ici 2027, et à créer 150 000 emplois avec un doublement du taux d’encadrement, à travers la charte « Partenariat Public-Privé » Secteur automobile et ses composants à l’horizon 2027.

Une charte fondatrice d’un nouvel essor

Cette charte vise à accroître la compétitivité des entreprises actives dans le secteur et à les préserver ainsi que leurs emplois,  dans la foulée notamment  de  la pandémie de Covid-19.

Cette charte, soumise au  gouvernement pour approbation, insiste sur la nécessité de se positionner dans la chaîne de valeur mondiale de la fabrication d’automobiles et de leurs pièces en augmentant la valeur des exportations.

Récemment, la ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, Naila Nouira Gonji a confirmé que des discussions sont actuellement en cours avec un constructeur mondial du secteur automobile pour  investir en Tunisie, ajoutant que cela sera annoncé officiellement dans les prochaines semaines.

La ministre a souligné que la Tunisie garde intacte son  d’attractivité pour les investissements, et que de nombreux investisseurs étrangers lui témoignent leur  confiance  leur désir d’investir dans le pays.

Près de 90 000  emplois et bientôt  beaucoup plus

Il convient de noter que le secteur des composants automobiles comprend plus de 280 entreprises  industrielles, dont 140 appartiennent à des étrangers et 65% d’entre elles  sont  totalement exportatrices, procurant  près de 90 000 postes d’emploi.

Le projet de charte s’articule autour de cinq axes principaux dont les plus importants sont les infrastructures, la logistique, le cadre législatif, la recherche et le développement, l’emploi, la formation et la promotion de l’image de la Tunisie à l’étranger.

Quant au niveau d’investissement, la charte vise à attirer une entreprise mondiale leader dans le domaine des voitures électriques, en plus d’attirer des entreprises à impact mondial dans les composants automobiles de premier ordre à fort contenu technologique.

La Tunisie occupe la deuxième place en Afrique dans le domaine de l’exportation de pièces et composants automobiles vers l’Union européenne, et ce secteur est considéré comme l’une des activités mécaniques et électriques les plus importantes de notre pays, car il a connu un développement rapide et un saut qualitatif dans le domaine technologique.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page