Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Une IA prédit les maladies cardiaques en scannant l’intérieur de l’œil

Ehsan Vaghefi, PDG et co-fondateur de Toku , a grandi avec un père aveugle qui a perdu la vue à l’âge de quatre ans à cause d’ un glaucome congénital . Celui-ci s’est impliqué dans la Fondation pour les Aveugles dans son pays d’origine, l’Iran. 

Ehsan Vaghefi envisageait de devenir clinicien pour aider les personnes qui se trouvaient dans une situation similaire à celle de son père, mais il souhaitait également voir comment la technologie pourrait être utilisée pour aider plus de personnes. Il a ainsi fondé Toku pour explorer l’imagerie oculaire et le rôle diagnostique qu’elle peut jouer.

« Très tôt dans la vie, j’ai compris que si je devenais clinicien, je serais limité par le nombre d’heures de ma journée, et je me suis donné pour mission d’apporter la santé aux masses grâce à la technologie et à l’innovation ». Ce professeur agrégé en optométrie et en sciences de la vision à l’Université d’Auckland a à son actif cinq brevets, 50 publications et plus de 15 millions de dollars en subventions reçues dans le cadre de recherches centrées sur la détection précoce de maladies grâce à l’imagerie oculaire.

« J’ai travaillé sans relâche chaque jour de ma vie d’adulte pour rendre le dépistage des maladies abordable et accessible à tous, partout, afin qu’aucun enfant ne grandisse avec un parent handicapé ou décédé. »

Le point de départ de Toku est le lien étroit entre le glaucome et les maladies cardiaques. L’examen de l’œil d’un patient peut donc donner au clinicien une idée du fonctionnement de son système cardiovasculaire. Son produit principal est une plate-forme technologique et d’analyse de la rétine non invasive basée sur l’IA qui peut détecter les risques cardiovasculaires et les maladies associées telles que les accidents vasculaires cérébraux et le diabète de type 2.

La plateforme est révolutionnaire dans son approche : nommée CLAiR, elle utilise l’IA pour « lire » de minuscules signaux provenant des vaisseaux sanguins capturés dans les images rétiniennes, et Toku ensuite calculer le risque de maladie cardiaque, d’hypertension ou d’hypercholestérolémie en 20 secondes. Et comme la plateforme s’intègre aux caméras d’imagerie rétinienne existantes, les diagnostics qu’elle mesure peuvent facilement faire partie de tout examen de la vue de routine.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a accordé, plus tôt ce mois-ci, le statut de « dispositif révolutionnaire » à CLAiR, qui peut fonctionner sur les caméras d’imagerie rétinienne existantes. Si elle obtient l’autorisation finale de la FDA, la startup affirme qu’elle sera la première entreprise de dispositifs médicaux aux États-Unis à proposer un moyen abordable et non invasif de détecter le risque de maladie cardiovasculaire en utilisant l’image de la rétine située à l’arrière de l’œil. Elle espère débuter son activité d’ici fin 2025.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page