Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Technologie

Violences conjugales : ce bracelet connecté et élégant permet de lancer l’alerte discrètement

En un clic cet élégant bracelet fantaisie permet d’alerter ses proches en cas d’insécurité. Une innovation française prometteuse.

Un jonc en argent ou en laiton serti d’une jolie pierre noire… À première vue, cet élégant bijou a tout d’un accessoire de mode classique. Pourtant, sous cette gemme se cache une technologie encore plus précieuse. En un clic, le bracelet baptisé MyEli permet en effet d’avertir ses proches en cas d’agression ou de chute. Cette innovation made in Bordeaux recevra un prix en janvier prochain au CES de Las Vegas aux États-Unis, le salon mondial des nouvelles technologies.

La sécurité à portée de main

C’est sa discrétion qui fait son efficacité. Avec son look élégant, le bracelet MyEli passe totalement inaperçu lorsqu’il est porté. C’est ce détail qui en fait l’accessoire idéal pour lutter contre les violences domestiques. Ludivine Romary, sa créatrice, n’est pas la première à se positionner sur ce créneau. Depuis plusieurs années déjà, des technologies proposées Mémo de vieThe Sorority ou encore Qui-vive, permettent de « lutter contre les insécurités au quotidien », explique-t-elle au journal Ouest France.

« L’idée m’est venue quand j’étais étudiante en école de commerce, à Bordeaux, en 2018. On devait monter une start-up innovante. C’était à l’époque du mouvement « Balance ton porc » et des révélations d’agressions dans le milieu du cinéma, à Hollywood. Moi-même, je devais aussi sans cesse rassurer mes proches quand je sortais et rentrais seule. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à créer dans ce domaine ».

Pour se démarquer, la jeune entrepreneuse de 26 ans décide de créer un objet « qui ne soit pas anxiogène et d’y intégrer ensuite une technologie utile. »

Des cibles variées

Autre originalité du dispositif MyEli : il ne s’adresse pas uniquement aux femmes victimes de violences conjugales. En réalité, avec cet accessoire discret, la créatrice veut lutter contre les insécurités en général. Il peut ainsi permettre d’alerter en cas de harcèlement de rue ou de chute pour les personnes âgées qui vivent seules à leur domicile.

Pour lancer l’alerte, rien de plus facile. Un simple clic sur la pierre noire permet de lancer un enregistrement audio et d’envoyer jusqu’à cinq SMS au contact de son choix. Le bracelet, lui, est géolocalisé grâce à une application smartphone pour permettre de retrouver facilement la personne qui lance le signalement. En deux clics en revanche, elle permet de prévenir qu’on est bien rentré à la maison et ainsi de rassurer ses proches.

« Nous avons plusieurs cibles, souligne Ludivine Romary. Le bracelet est utile aussi pour les parents qui souhaitent assurer la sécurité de leurs enfants qui se rendent seuls à l’école, pour les personnes souffrant d’épilepsie ou toutes formes de maladies chroniques ou encore les travailleurs isolés. On cible l’insécurité au sens large. »

Une reconnaissance mondiale

L’objet 100 % made in France a été conçu avec le soutien de deux centres de recherches en Aquitaine. Son design a par la suite été imaginé par un bijoutier d’Ardèche et sa conception confiée à une société spécialisée dans l’électronique. Pour finir, un établissement et service d’aide par le travail (Esat) situé en périphérie de Bordeaux se charge du packaging.

Après une campagne de financement participatif couronnée de succès, la créatrice de MyEli a lancé la production de plusieurs milliers de pièces.

La prochaine étape mènera la jeune entrepreneuse à Las Vegas en janvier 2022 pour recevoir un prix dans le cadre du CES qui récompense les plus grandes innovations du moment. L’occasion de faire découvrir son projet au monde et de répandre son innovation au plus grand nombre.

Le bracelet est vendu au prix de 95 euros. Pour en savoir plus sur MyEli, rendez-vous sur le site de la marque par ici.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page